JONQUERA : Après 30 ans de commerce, les policiers s'aperçoivent enfin que tout le monde vend de la contre-façon.

JONQUERA : Après 30 ans de commerce, les policiers s’aperçoivent enfin que tout le monde vend de la contre-façon.

Un sujet tabou en Espagne dont personne n’aime parler, mais la question est bien réelle : « Comment la police espagnole ne s’est pas rendue compte de cette supercherie ? »

CHAUSSURES-CONTREFAITES_jonquera

Après plus de 30 ans de commerce à la Jonquera, les commerçants ont eu la chance jusqu’à aujourd’hui de vendre leurs vêtements contre-faits ainsi que des imitations comme Lacouste, Nicke, Adadas ou bien George My Ermano en passant par Iphoune et Alcoutel. Une question que se sont posé maintes fois les touristes venant faire leurs courses. Après notre enquête, nous pouvons apercevoir le mécontentement des commerçants qui décident de nous dire le réel soucis qui n’est sans doute pas lié à la naïveté des policiers, mais dû au maigre pot de vin donné à la fin de chaque service à cause d’un milieu de saison catastrophique pour les vendeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *